Le FPÖ de Heinz-Christian Strache – Le Front national de Marine Le Pen

Autriche: 80 ans après le "Anschluss"

Un long cheminement et de nombreux soubresauts:  De l’hystérie pronazie et du sadisme anti-juif qui accompagnèrent l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne hitlérienne en 1938, à l’après-guerre qui vit, en 1965,  s’affronter les antifascistes et la ligue étudiante néo-nazie du FPÖ, fortement implantée dans les universités /  De l’effondrement de cette ligue étudiante dans les années 1970 à la remontée du FPÖ sous Jörg Haider dans les années 1980 et 1990 / Du bilan désastreux de la participation gouvernementale du FPÖ entre 2000 et 2005, au  retour en force du FPÖ sous Heinz-Christian Strache à partir de 2010 / De l’accueil bienveillant de 120.000 réfugiés en 2015, au contrecoup politique avec l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement d’union entre la droite et l’extrême-droite en 2017 / Du tardif repentir de Strache par rapport à l’Holocauste, aux révélations en séries sur les relents nazis et anti-juifs au sein du FPÖ qui jetèrent une ombre sur la cérémonie gouvernementale vouée à la mémoire des victimes du « Anschluss ».

 

La lettre de LJ - "Liberté du Judaisme", Mai 2018

Dans l'emission "C' dans l'air" sur "France 5":

Extrême droite: Et maintenant l'Autriche

Discussion et reportages suite à la constitution du gouvernement de coalition entre le ÖVP et le FPÖ à Vienne

https://www.youtube.com/watch?v=71GXaLNIUM8

Sous la direction de Caroline Roux et avec la participation de Christophe Barbier, Pascal Perrineau, Patrick Martin-Genier et Danny Leder

Questions sur "facebook"

Suite à l'émission des spectateurs ont posé des questions via "facebook", dont une portait sur l'attitude du président autrichien, Alexander Van der Bellen, issu du parti "Les Verts", et qui avait gagné en 2016 les élections présidentielles face à un candidat du FPÖ.
Voici les réponses:

https://www.facebook.com/Cdanslairf5/videos/1611932722219498/

19/12/2017

Les élections législatives autrichiennes:

Raisons et conséquences de la probable victoire du conservateur Sebastian Kurz

Un jeune leadeur dont la méthode semble empruntée à Macron et le positionnement à Sarkozy et Wauquiez / Une campagne marquée par la méfiance vis-à-vis de l'immigration musulmane / L'électorat du parti national-populiste FPÖ partiellement siphonné par Sebastian Kurz qui envisage neanmoins de constituer une coalition gouvernementale avec le FPÖ / Kurz briserait sur certains points l'isolement du Hongrois Viktor Orban au sein des états-membres occidentaux de l'Union européenne.

14/10/2017

Interview sur "France Inter" :

Les Autrichiens n'en finissent plus d'attendre d'élire leur Président

Le deuxième tour des présidentielles autrichiennes en Mai 2016, remporté avec seulement 30.000 voix d'avance par le candidat issu du parti des verts, Alexander van der Bellen, a été invalidé suite à une requête introduite par le parti nationaliste FPÖ, dont le candidat Norbert Hofer avait été vaincu. Après la découverte de nouveaux problèmes techniques concernant les enveloppes prévues pour le vote par correspondance, la répétition de ce duel électoral initialement prévue pour le 2 octobre, a été reporté au 4 décembre.
Le massacre djihadiste de Nice a favorisé le nationaliste Norbert Hofer, le Brexit lui est défavorable. L'Autriche, petit pays exportateur, est tributaire de l'espace européen, une majorité d'Autrichiens rejettent le démantèlement de l'Union européenne. C'est pourquoi Norbert Hofer déclare lui aussi maintenant ne plus vouloir la sortie de l'Autriche de l'UE - à l'inverse de certaines déclarations antérieurs des leaders du FPÖ et surtout en opposition par rapport aux prises de position de leur principale alliée en Europe, Marine Le Pen.

 

José Manuel Lamarque interroge Danny Leder dans le cadre de l'emission "Merdien d'Europe"

https://www.franceinter.fr/emissions/meridien-d-europe/meridien-d-europe-20-septembre-2016

20/9/2016

La défaite sur le fil du FPÖ de Mai 2016

Le deuxième tour des présidentielles autrichiennes de Mai a été invalidé et sera répété en Octobre 2016. Cette décision de la cour constitutionnelle fait suite à un recours introduit par le FPÖ. Pourtant, la cour n'a constaté aucune fraude, mais uniquement des négligences et accommodations mineurs et usuels par rapport à certaines dispositions du code électoral. Par ailleurs, ces négligences ont étés commises avec l'accord des assesseurs du FPÖ.
Néanmoins, ces élections de Mai ont été riches en enseignements, que l'article suivant s'emploie à décrire. Lors de ce scrutin le plus puissant parti national-populiste d'Europe occidentale, le FPÖ, s'est heurté notamment à l'auto-mobilisation des couches moyennes urbaines et d'une majorité de l'électorat féminin. Mais d'un autre coté, le FPÖ dispose d'un soutien large et relativement fidèle parmi les salariés, entrepreneurs et agriculteurs les plus fragilisés.

 

Accès payant à l'article sur le site de la Revue ESPRIT:

http://www.esprit.presse.fr/archive/review/article.php?code=38856&folder=1

ESPRIT, Juillet-Aout 2016

Foot et (un peu) de politique:

Le "Dany-Football-Club" de Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1

http://www.europe1.fr/emissions/dany-football-club/dany-football-club-180616-2776262

Avec Lionel Gougelot, Lionel Rosso, Serge Toubiana et Danny Leder.

 

Dans la deuxième partie de l'emission ont été évoqués la participation à l'EURO du foot d'une équipe autrichienne représentative de la diversité, après l'élections présidentielle qui avait été marquée par un score record du candidat du parti national-populiste FPÖ (49,7 pourcent) et d'une victoire sur le fil du candidat issu du parti des verts (50,3 pourcent) / La figure concensuelle du jeune David Alaba, élu deux fois sportif autrichien de l'année et meneur de jeu de l'équipe autrichienne, fils d'un père arrivé du Nigéria et d'une mère arrivée des Philippines / Les relents racistes après les premiers déboires de l'équipe, inscris par des utilisateurs sur la page Facebook du leader du FPÖ, Heinz-Christian Strache.

Europe 1, 18/6/2016

Dans l'émission "C'dans l'air" sur france5: "Après la tentation nationaliste - l'Autriche passe au vert"

Discussion sous la direction de Yves Calvi avec Magali Balent, Pascal Perrineau, Jean-Yves Camus et Danny Leder

https://www.youtube.com/watch?v=6Q2lsMLpptc

23.5.2016